Ethique en Communication Facilitée et en Psychophanie

La CF/Psychophanie ne peut être pratiquée à la légère; cela nécessite au minimum une formation de base, une solide expérience pratique (ateliers pratiques) et des compétences en relation d’aide – ainsi qu’un suivi lors d’intervisions. La personne facilitante signe alors la Charte établie par CFTMPP’, et s’engage ainsi auprès de la personne facilitée qui lui demande son aide à lui garantir : un climat de confiance et de lâcher-prise dans le partenariat facilitant/facilité, une atmosphère d’écoute bienveillante et de non-jugement, de la discrétion et de la rigueur dans la diffusion des écrits qui sont exprimés.

  • L'éthique et le facilitant

    L’éthique et le facilitant

    Les facilitants formés et certifiés par la Confédération Francophone Ta Main Pour Parler ‘ (CFTMPP’) signent la charte éthique rédigée en octobre 2003 par Anne-Marguerite Vexiau et le Groupe pilote de TMPP qu’elle avait constitué à Paris. Elle est toujours valable et l’association CF-Romandie y souscrit entièrement.

    Le facilitant est une personne formée et qui garde un souci constant de formation continue.

  • L'éthique et l'institution pratiquant la CF

    L’éthique et l’institution pratiquant la CF

    Plusieurs institutions de Suisse romande ont intégré la CF tant pour des choix dans la vie quotidienne que pour l’approche en Psychophanie.

    Certaines de ces institutions se sont dotées d’un règlement interne. D’autres tolèrent l’utilisation de la CF sans l’intégrer officiellement.

    Il appartient à la famille ou au représentant légal de donner son autorisation dès que la CF est utilisée au-delà de la simple désignation des choix dans la vie quotidienne ou la rédaction de textes du niveau des compétences scolaires du facilité.

    Les parents demandent parfois l’intervention d’un praticien en CF auprès de leur enfant à titre privé. Dans ce cadre, ils engagent leur responsabilité pour le respect de l’éthique dans la pratique de la CF.

  • L'éthique et l'association CF-Romandie

    L’éthique et l’association CF-Romandie

    Un des buts prioritaires de l’association CF-Romandie est de promouvoir une éthique concernant l’application de la CF/Psychophanie.

    L’association CF-Romandie s’en tient à la charte du facilitant proposée par Anne-Marguerite Vexiau et CFTMPP’.

    A défaut de Comité d’éthique propre à l’association, celle-ci peut soumettre ses questions au Comité d’éthique mis en place par CFTMPP’ à Paris.

 

Jean-François Malherbe, philosophe et professeur d’éthique a donné le 12 avril 2008 une conférence organisée par CF-Romandie sur le thème « éthique et Communication Facilitée » qui complète parfaitement les aspects décrits ci-dessus.

Michel Marcadé en avait écrit le résumé      Voir le document