Personnes concernées

La communication facilitée sous toutes ses formes permet de dialoguer avec les adultes et les enfants en difficulté de langage verbal, et de leur apporter ainsi une aide précieuse à l’expression et à l’échange, ce qui amène à l’amélioration de leur confort de vie, à un mieux-être remarqué tant par la personne elle-même que par son entourage.

Les handicaps des personnes ne pouvant pas ou que de façon malaisée s’exprimer par la parole sont très divers ; selon notre expérience, les personnes pouvant le plus fréquemment bénéficier de la communication facilitée sont les suivantes :

Handicap de la parole dès la naissance

Même lorsque le handicap est très important, il est possible, malgré les apparences extérieures, de communiquer avec la personne.

  • Infirmité motrice cérébrale
  • Handicap mental
  • Polyhandicap
  • Autisme
  • Handicap dégénératif (syndrome de Rett,…)
  • Surdité profonde
 

Handicap de la parole survenu en cours de vie

Quand une personne, du fait d’une maladie, d’un accident, ou de l’âge, n’a plus la maîtrise de son langage parlé (qui par ex. devient incohérent ou inexistant), elle peut toujours parvenir à s’exprimer grâce à la communication facilitée.

  • Sclérose en plaques
  • Maladie d’Alzheimer et autre dégénérescence cérébrale
  • Accident vasculaire cérébral, aphasie
  • Traumatisme crânio-cérébral
  • Coma
  • Fin de vie