Ethique en communication en facilitation

La communication en facilitation doit être pratiquée dans le respect des règles éthiques énumérées dans la Charte (cf « Charte »).

Lors d’une séance de facilitation, la personne facilitante s’engage à garantir à la personne facilitée un climat d’empathie, de partenariat, d’écoute, de confiance et discrétion, et à accueillir les propos qui s’écrivent sans a priori.

Ces différents aspects sont abordés tout au long du cursus de formation élaboré par l’Ecole de formation de CFTMPP’ (voir le site de CFTMPP’ – Portail de la Psychophanie).

A la fin du cursus de formation, les facilitants reçoivent une certification, et doivent signer la Charte dont ils s’engagent à respecter les règles éthiques.

CF-Romandie n’ayant pour l’instant pas son propre comité d’éthique, il est possible de s’adresser à celui de CFTMPP’, via son site cité ci-dessus.

 

Jean-François Malherbe, philosophe et professeur d’éthique a donné le 12 avril 2008 une conférence organisée par CF-Romandie sur le thème « éthique et Communication Facilitée » qui complète parfaitement les aspects décrits ci-dessus.

Michel Marcadé en avait écrit le résumé      Voir le document