Mémoires de certification de fin de formation en CF et en Psychophanie

 

Date
Mai 2017

Isabelle Courrier
Suisse

S’exprimer par le dessin Facilité
Travail de mémoire pour l’Ecole CFTMPP’. Isabelle Courrier nous le présente : « Ce travail « S’exprimer par le dessin Facilité » retrace ma découverte du dessin facilité comme porte ouverte et soutien à la communication. Au sein de la classe, en individuel, en institution, le dessin permet à la personne porteuse de handicap d’être dans la créativité, dans l’artistique en se révélant d’une autre manière qu’avec les mots. Mettre en formes et en couleurs sa vie quotidienne, sa vie intérieure va bien au-delà des mots. C’est cette richesse de dessins si porteurs de messages que j’ai rassemblés à travers le suivi et l’évolution de plusieurs d’entre-eux sur plusieurs années. »

Voir le document


haut de page
 

Date
Février 2016

Line Taramarcaz Short
Suisse

Lorsque le handicap nous ouvre à la spiritualité
Travail de mémoire pour l’Ecole CFTMPP’. « Lorsque le handicap nous ouvre à la spiritualité et à notre sagesse intérieure au travers de la psychophanie » retrace le parcours initiatique de Line aux côtés de Caroline, sa fille mutique et porteuse de polyhandicap, et de Francis, cérébrolésé suite à un accident.

Voir le document


haut de page
 

Date
Mars.2007

Nadine Le Nuz
Educatrice spécialisée
Chef de service
France

Actions éducatives et Communication Facilitée en institution
« Ce mémoire est le fruit de dix années de réflexion et de pratique de la Communication Facilitée au sein d’une institution accueillant des enfants et des adolescents ayant une déficience cognitive et/ou des troubles de la personnalité et du comportement.
Il s’est agit pour moi et pour eux de construire un savoir autour de cet outil en jonction avec des activités déjà existantes : informatique, aide scolaire, dessin, lecture, sophrologie et espace de communication.
Notre travail commun basé sur des expériences aux supports variés a permis de mesurer l’impact que la communication facilitée a eu, sur la construction et la restitution de leur savoir, la construction de leurs actions et enfin sur la communication sur soi et vers autrui.
Cet outil m’a permis de porter un autre regard sur des enfants porteurs d’un handicap parce qu’il renseigne sur leurs difficultés mais aussi leur désir et leurs besoins et de redynamiser ma pratique éducative surtout auprès des enfants dont la communication verbale et la restitution des acquis étaient pauvres voire inexistantes. »

    Voir le document


haut de page