Pratiques

Présentation des formes de communication en facilitation

La communication en facilitation est un moyen alternatif de communication qui peut être proposé aussi bien aux personnes qui peuvent s’exprimer verbalement – comme appui au développement personnel -, qu’aux personnes en grande difficulté d’expression langagière, quel que soit leur handicap.

La communication en facilitation offre à tous (adultes et enfants) le moyen d’accéder à ses besoins essentiels ainsi qu’à son vécu profond.

La communication en facilitation se particularise par le fait que la personne aidée (appelée facilitée) est installée à côté de la personne aidante formée à cette approche (le/la facilitant/e), face à un clavier alphabétique. Le/a facilitant/e, dans un état de lâcher-prise, accompagne le geste de facilitation en se bornant à soutenir légèrement la main de la personne facilitée sans l’orienter ni la guider ; c’est alors la personne facilitée qui donne l’impulsion pour pointer les lettres sur le clavier afin d’exprimer ce qu’elle souhaite communiquer.

L’expérience montre que les choix et messages obtenus par ces approches, et quelle que soit la personne qui facilite, sont souvent inattendus, et propres à chaque personne aidée ; ils se rapportent clairement et directement à ses aspirations personnelles.

Sous le terme général de communication en facilitation, sont regroupées différentes pratiques :

La communication en facilitation peut être utilisée pour des échanges en groupe, ce qui permet des échanges d’idées et de sentiments très riches.

Grâce à la Psychophanie, tout un chacun peut être susceptible d’être aidé à avancer dans des périodes de conflit, doute,  choix compliqué, moments difficiles et douloureux, pour avancer plus aisément et clairement dans son parcours de vie.

Les autres approches permettent aux personnes en situation de handicap d’exprimer leurs besoins essentiels et leurs choix quotidiens. Ils ont ainsi l’opportunité de faire émerger leur personnalité et humanité, avec en conséquence une nette amélioration de leur relation aux autres, et en retour un changement du regard porté sur eux par leur entourage.

A noter que la communication en facilitation ne prétend en aucun cas guérir une quelconque affection ou handicap. En revanche, l’expression de vécus souvent sous-jacents et douloureux et qu’il serait difficile de faire émerger par un autre moyen, entraine une nette amélioration du confort de vie des personnes qui bénéficient de la communication en facilitation.